article

Des choix incompréhensibles…

Vous avez été nombreux à nous interpeller sur certaines réalisations récentes du Conseil Municipal. 

Effectivement, il y a matière à se poser des questions. 

Pourquoi des horodateurs ? Sommes-nous un si gros village que nous ayons besoin d’investir, comme à Lunel, dans un système aussi sophistiqué ? Quel est le coût de la maintenance annuelle ? 

Pourquoi une nouvelle circulation alternée dans la Grand Rue imposée par l’installation de jardinières dont on pourrait aussi s’interroger sur l’esthétique, le nombre et le coût?


Voudrait-on asphyxier le cœur d’Aigues-Vives? 

Il n’y a pas de vie de village sans commerces. Resteront-ils longtemps si leur fréquentation devient difficile? 

Pourquoi ces bornes en plastiques blancs qui empêchent les voitures de se croiser aux abords des écoles? 

Les parents déplorent une circulation plus difficile voir plus dangereuse. Une consultation des usagers de l’école aurait sans doute permis d’adopter une meilleure solution.

Pourquoi l’escalier de l’école n’est il toujours pas adapté aux poussettes, ni le parking agrandi?
Pourquoi enfin un investissement 250 000 € dans la restauration de la maison Perrier dite Maison des Associations puisque le programme de la ZAC inclut déjà la livraison d’une Maison des Associations?
 
Toutes vos questions se résument en une seule : n’y a t-il pas plus urgent à faire pour améliorer intelligemment la circulation, le stationnement et la qualité de vie dans notre village?